Meadows in the mountains en Bulgarie

Le festival Meadows in the mountains est le petit-fils bulgare de Woodstock. C’est la raison pour laquelle on pourrait sous-titrer cet article « trois jours de paix, d’amour et de musique ». L’esprit de 1969 n’est pas mort et il est ravivé chaque année depuis 2010 dans le petit village de Polkovnik Serafimovo.

meadows-mountains-music-festival-sculpture-frenchieontheroad-frenchie-road

Sculpture artistique de Meadows in the Mountains

 

On raconte que Meadows in the Mountains est l’endroit où « la terre touche le ciel et où le soleil câline la nature », et croyez-moi, c’est absolument vrai. L’endroit est magnifique. Le festival se déroule au milieu des montagnes Rhodopes, à deux pas de la Grèce. Tout le village s’affaire à tout préparer. Certains villageois proposent même la location de leur maison pour les festivaliers. Il est aussi possible de camper dans les champs et d’admirer la vue depuis les montagnes. Il y a des stands de nourriture et de boissons dans tout le village, donc vous pouvez vous désaltérer à tout moment.

Le coeur du festival se trouve au sommet de la montagne Mummar. La route qui mène à l’entrée est rocheuse, ce qui rend le trajet du retour un peu difficile si on a un peu bu. Il y a plusieurs scènes et l’une d’entre elles se nomme la « scène de l’aube », c’est le meilleur endroit pour voir le soleil se lever. Il y a plein de choses à faire à Meadows in the mountains : découvrir de nouveaux artistes, enflammer le dancefloor sur des DJ sets incroyables, participer à différents ateliers, shopper différents petits articles artisanaux, admirer les installations artistiques, montrer ses talents de musiciens dans la carajam, faire une petite sieste dans les arbres…

Je n’avais jamais vu un tel festival que Meadows in the mountains. Le public est génial. Il y a des personnes venant du monde entier. La plupart sont britanniques mais nous avons rencontré des gens de Suède, d’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis et même d’Uruguay ! Les gens sont super sympas et veulent vraiment vivre une expérience humaine.

meadows-mountains-musique-festival-scène-frenchieontheroad-frenchie-road.png

Scène principale de Meadows in the Mountains

 

Non seulement l’endroit est unique mais les expériences le sont aussi. J’ai participé à un atelier qui s’appelle « Initiation à l’art des offrandes ». On devait être une dizaine de personnes assises en cercle. Nous avons fait plusieurs offrandes sur un foulard placé au centre du cercle. Les offrandes ont été faites dans un ordre particulier, selon les points cardinaux. Chaque point représente quelque chose qui est matérialisé par un sifflet et un son de cloche. Quand les offrandes étaient finies, elles ont été empaquetées dans le foulard puis jetées dans le feu sacré. Cette cérémonie s’inspire de celles pratiquées par les Indiens d’Amérique et c’était assez intéressant d’y participer.

En ce qui concerne la musique, Meadows in the mountains propose de nous faire découvrir des artistes peu connus mais très talentueux! J’ai vraiment apprécié découvrir Cosmo Sheldrake. Vous pouvez écouter l’un de mes titres préférés ci-dessous:

Dans l’ensemble, j’ai adoré Meadows in the mountains :  son originalité et ses terres vierges, sa musique, ses gens, son art, ses expériences… Installer et désinstaller ce festival prend du temps mais il est écologique. Nulle part il n’y a de plastique et les organisateurs sont adeptes du « ne laissez aucune trace de votre passage » ce qui rend Meadows respectueux de l’environnement et du village.

lever de soleil bulgarie polkovnik serafimovo camping

Lever de soleil depuis la tente

Si cet article vous a intéressé, jetez un oeil au site Internet de Meadows. On se rencontrera peut-être là-bas l’année prochaine!

Epinglez cet article sur Pinterest!

meadows in the mountains bulgarie festival musique polkovnik serafimovo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *